L’éponge menstruelle

Qu’est-ce qu’une éponge menstruelle?

Une éponge menstruelle est un dispositif interne de protection hygiénique placé dans le vagin afin de récolter le sang des menstruations.

Le plus souvent, ces éponges sont naturelles, et c’est celles que vous retrouverez sur la boutique. Elles sont composées d’une éponge de mer du genre porifera, et sont récoltées en mer en Grèce.

Les éponges menstruelles sont réutilisables durant plusieurs cycles, avant de se dégrader et d’être alors compostées.

Avantages…

100% naturelles, les éponges que nous vous proposons ne contiennent aucun produit chimique. Elles n’ont pas été traitées afin d’être blanchies.

S’utilisant comme un tampon, l’éponge menstruelle peut être portée durant plusieurs heures d’affilée (maximum 6 heures). Vous pouvez y attacher un fil de coton afin de la retirer plus aisément.

Elles sont réutilisables durant 6 à 12 cycles, soit en alternant plusieurs éponges, soit en utilisant tout le temps la même. Vous pouvez donc prévoir d’en avoir une de propre prête à utiliser avec vous lors de vos déplacements.

De tailles et formes diverses, les éponges peuvent être coupées si elles sont trop grandes. Pour les flux abondants, il est également possible d’en porter deux à la fois.

Contrairement aux autres protections hygiéniques internes, les éponges peuvent être portées lors de rapports sexuels (il conviendra de ne pas oublier de les retirer juste après et de bien les laver).

Il s’agit d’une protection éco-responsable: réutilisable, bon marché et écologique!

Faite dans le respect du milieu marin, leur récolte n’est pas dommageable à leur renouvellement, car elles sont coupées et non arrachées. Il n’y a donc aucune pollution due à un processus de fabrication quelconque.
De plus, leur emballage ne contient aucun plastique: elles sont conditionnées dans un sachet de fibres de chanvre et dans du papier de soie.

Il est possible d’utiliser des huiles essentielles avec les éponges naturelles: pour le nettoyage et la désinfection. L’huile essentielle de Tea Tree et celle de Niaouli sont particulièrement recommandées pour leur propriétés anti-bactériennes. Elles sont également connues pour ne pas agresser les muqueuses ou la flore vaginale.

Le truc en plus: les éponges naturelles sont utilisées depuis des siècles comme contraceptif naturel par les femmes!
Il faut alors y associer un produit spermicide (jus de citron ou vinaigre la plupart du temps), l’insérer avant le rapport et la laisser en place au moins 4 heures après afin de s’assurer de son efficacité.

Je vous invite à vous renseigner plus en détails en faisant vos propres recherches si cet usage vous intéresse!

… et inconvénients

Il n’y a pas de protection parfaite!

L’éponge de mer naturelle non traitée est lavée à plusieurs reprises après sa récolte, cependant il est impossible de retirer tous les résidus marins qui pourraient s’y trouver. C’est pourquoi le nettoyage et la stérilisation des éponges neuves est primordial!

Comme avec une coupe menstruelle, la prise en main et la manipulation requièrent un peu de pratique. De plus, l’essorage obligatoire lors du changement d’éponge peut rebuter certaines personnes: il faut y aller franco, et donc obligatoirement se salir les mains…

Fragiles car naturelles, les éponges se détériorent au bout de quelques mois, et peuvent donc se déchirer. Il convient donc d’y faire attention lors du retrait.

En cas de flux très abondant, une éponge peut ne pas s’avérer idéale. En effet, une fois pleine, chaque mouvement des muscles vaginaux peut provoquer une fuite. C’est donc une protection à utiliser en appoint d’une serviette, par exemple, ou en fin de règles lorsque le flux est le moins abondant.

Nettoyage

Avant la première utilisation

Option 1:
Laisser tremper minimum 10 minutes dans de l’eau chaude additionnée d’une cuillère de bicarbonate de soude.

Option 2:
Laisser tremper minimum 10 minutes dans de l’eau chaude additionnée d’un dixième de vinaigre blanc et de quelques gouttes d’huile essentielle de tea tree ou de niaouli

Option 3:
Laver sous l’eau courante avec un peu de savon intime au pH neutre

Toujours faire sécher les éponges naturelles à l’air libre, sans apport de chaleur.

En cours d’utilisation

Option 1: vous n’avez qu’une seule éponge
Lorsque vous retirez l’éponge, essorez-la pour retirer le plus possible de sang, puis passez-la sous l’eau courante (froide!) afin de bien la rincer. Pressez pour retirer l’excédent d’eau puis remettez-la en place.

Option 2: vous avez plusieurs éponges
Lorsque vous retirez l’éponge, essorez-la pour retirer le plus possible de sang, puis rangez-la dans un sachet étanche. Insérez une éponge propre. Une fois chez vous, lavez les éponges utilisées sous l’eau courante froide et laissez-les sécher à l’air libre.

Convaincue?

N’hésitez pas à laisser votre avis en commentaire sur ce produit: votre expérience, bonne ou mauvaise, nous aide à toujours nous améliorer!

Nous nous réjouissons de vous lire!

Boutique

7 Commentaires sur “L’éponge menstruelle

  1. Boillat says:

    Plus que satisfaite de mon achat c est très facile à mettre. Bien plus que la cup qui s avéré être impossible pour moi. J avais juste l impression de ne rien porter 😀 vraiment tres agreable ! Je la recommande vivement

  2. Lambelet Métraux Natasha says:

    Bonjour,
    J’ai récemment essayé les éponges et en terme de confort c’est le paradis. Mais j’ai un souci, impossible de retirer tout le sang ou les débris de règles de l’éponge même en la lavant longtemps. Du coup, après un cycle ce n’est plus très chou et laisser ces débris un mois et la réutiliser ensuite je suis un peu mitigée. A noter que j’ai effectivement trempé dans de l’eau et du bicarbonate mais sans résultats visibles…

    • Natacha Audeoud says:

      Bonjour Natasha,
      Effectivement c’est embêtant. Je n’avais personnellement pas noté ce problème lors de mes essais, malgré des pertes très épaisses et cailloteuses.
      L’huile essentielle de tea tree est anti-bactérienne, peut-être qu’en l’ajoutant à votre eau de nettoyage ça irait mieux?
      Autrement vous pouvez utiliser le savon OrganiWash, comme il est conçu pour la cup et l’intimité, vous ne risquez rien (à part éventuellement de raccourcir la durée de vie de l’éponge mais c’est toujours mieux que de ne pas pouvoir l’utiliser du tout…).
      J’espère que vous trouverez la solution!
      Belle journée,
      Natacha

  3. Lorraine says:

    Bonjour,
    J’ai testé pour la première fois l’éponge. Très agréable à porter, et finalement pas plus de fuite qu’avec un tampon normal… youpie! Par contre, malgré que j’ai suivi vos instructions de nettoyage à la lettre, à la fin du 4ème jour, mon éponge a commencé à sentir très mauvais! Je n’ai pas osé la remettre par peur de contracter une infection. Je me sentirais plus à l’aise si je pouvais la stériliser dans de l’eau bouillante… Est-ce que c’est possible (un peu comme on le fait pour les biberons?)

    • Natacha Audeoud says:

      Bonjour Lorraine,

      L’huile essentielle de tea tree est anti-bactérienne, vous pouvez en mettre sur votre éponge lorsque vous la laissez sécher. Mon conseil: faites un tournus avec les 3 éponges du paquet afin de les laisser sécher entre les utilisations.
      J’ajoute que vous pouvez également utiliser le savon OrganiWash car il a été conçu pour les coupes menstruelles et l’intimité, il est bio, vous ne risquez donc rien. Cependant je n’ai pas le recul pour vous dire s’il raccourcit la durée de vie de l’éponge alors allez-y prudemment quand même en termes de quantités. Je déconseille tout autre type de savon.

      Stériliser votre éponge n’est pas conseillé: vous allez l’abîmer je pense.
      Mais si vous êtes prêtes à en sacrifier une pour tester, allez-y et donnez-moi svp des nouvelles, c’est toujours intéressant 🙂

      Belle journée,
      Natacha

      • Lorraine says:

        Bonjour!

        Voici des nouvelles: j’ai versé de l’eau bouillante sur mon éponge et je l’ai laissée tremper 10 minutes. Elle a tout d’abord rétrécie (!), mais en séchant, elle a repris du volume… Je l’ai réutilisée depuis: elle ne semble pas avoir perdu de son pouvoir d’absorption.
        Quand à son espérance de vie, je ne peux pas encore vous en dire plus… Peut-être dans un prochain poste?
        Affaire à suivre… 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *